A 15 minutes en bateau de Roscoff à la pointe Nord du Finistère se cache un petit trésor baigné par le Golf Stream. Ici les bananiers côtoient les palmiers, l’eau turquoise et cristalline pourraient vous faire croire que vous êtes sous les cocotiers des Caraïbes mais non vous êtes bien en Bretagne ; les maisons de granites sont bien là pour vous le rappeler.

Ici pas de voitures ou presque, quelques tracteurs pour les insulaires. C’est à pied, à cheval ou à vélo que l’on vous propose de découvrir ce petit coin de nature. L'île s'étire d'est en ouest, sur une longueur de 3,5 kilomètres. Ce petit morceau de terre de 320 hectares compte 507 habitants, avec toutes les commodités d’une petite bourgade : épicerie, magasin de souvenirs, boulangerie, chambres d’hôtes, hôtel, une école et même un collège.

Le mieux encore est peut-être de vous « perdre »… façon de parler car touts les chemins mènent à la mer.

Dès le débarcadère Vanessa, au point information, vous remettra un plan de l’île et les coins à ne surtout pas manquer en fonction de vos points d’intérêts : plage, patrimoine, jardin exotique…

A la pointe Est de l’île, vos pas vous porteront jusqu’au fantastique jardin de Georges Delaselle *, véritable oasis où cohabitent plus de deux mille espèces de plantes exotiques.

Un peu plus loin les ruines de la chapelle st Anne, émergent des sables et nous content l’histoire lointaine de St Pol et de son dragon.

En longeant l’île par le Nord Est, direction l’Ouest vous pourrez faire une halte sur l’une des plus belle plage … Tandis qu’à l’ouest, la masse imposante du phare semble veiller sur l’île et ses habitants. Si vos jambes vous le permettent ne ratez pas les 198 marches de la Tour (210 jusqu’à la lanterne !). Là haut une vue imprenable vous y attend… Par temps clair vous pourrez admirer jusqu’à la baie de Morlaix…

Une petite pause dans l’un des café-terrasse ou crêperie du port avant de regagner le continent et la tête plein de souvenirs.

Comptez 8,50 la traversée aller-retour par adulte et 4,5 par enfant..
En saison le premier bateau est à 7H30 puis toutes les ½ heure. Le dernier retour sur le continent est à 19h30. Si vous ratez la navette vous serez bon pour une nuit d’hôtel, face à la mer… il y a pire comme punition….

Comptez 10 euros pour une journée de l’occasion de vélo
Vous pouvez aussi si vous le souhaitez (pour les personnes un peu moins mobile) faire le tour de l’île en Taxi.

L'accueil touristique, 02.98.61.75.70 est ouvert :
du 1er octobre  au 6 avril : Les lundis, mardis, jeudis de  9h à 12h et de 13h30 à 16h30, les mercredis de 9h à 12h et de 13h30 à 15h45 et les vendredis de 9h à 12h.
du 7 avril  au 30 juin  et du 1er au 30 septembre : Les lundis et samedis de 10h à 12h30, les mardis, jeudis et vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 16h, les mercredis de 9h30 à 12h30 et de 14h à 15h45.
du 1 juillet au 31 août : Du lundi au samedi de 9h15 à 12h30 et de 13h30 à 16h45.

www.iledebatz.com/


C’est au cours d’un voyage qu’il effectue en 1897, que Georges Delaselle, assureur parisien, passionné de végétaux exotiques, tombe sous le charme de l’Île de Batz. il décide d’y créer un jardin.
De 1897 à 1918 Georges Delaselle dirige travaux et plantations, aménage un cordon de dunes artificielles afin de protéger le jardin des vents, et procède à l’excavation d’une cuvette profonde de cinq mètres dont les bords sont travaillés en terrasses. Au cours de ces travaux, il fit une découverte inattendue, la mise à jour d’une nécropole datant de l’âge du bronze. En 1918 Georges Delaselle s’installe définitivement sur l’Île de Batz. Il se consacre entièrement au développement de son jardin.
À sa mort en 1944, à l’âge de 83 ans, la dune aride et primitive a laissé place à une luxuriante oasis peuplée de palmiers et autres plantes exotiques. V

Mais la relève n’est pas assurée et peu à peu le jardin perd de son attrait. Vendu à plusieurs reprises le jardin, victime d’un désintéressement général, sombre peu à peu dans l’oubli et l’abandon.
Ce n’est seulement qu’en1987, qu’une équipe de bénévoles décide de faire renaître ce qui fut, jadis un petit paradis. Pari hardi que le Conservatoire du Littoral s’est engagé à soutenir en devenant propriétaire du site en 1997, cent ans après sa création, protégeant ainsi définitivement ce témoignage remarquable de l’histoire de la pratique botanique et de l’acclimatation des végétaux exotiques vers 1900. La réhabilitation du jardin reste fidèle aux composantes fondamentales ébauchés par son concepteur, et les aménagements récents venus le compléter s’inscrivent dans l’intuition romantique qui fut celle de Georges Delaselle, et qui, imprègne intensément le site.

La visite du jardin vous transportera dans des paysages très différents. La Nécropole, avec sa vaste pelouse et ses cordylines, sert d’écrin aux sépultures de l’âge de bronze découvertes par Georges Delaselle. La Palmeraie, creusée dans le sable, abrite une riche collection de palmiers et de plantes subtropicales. Arrivé au Calvaire, vous découvrez le monde des plantes grasses rassemblées dans la Cacteraie. Le Jardin Maori vous dévoile l’extraordinaire palette de couleurs des phormiums.
C’est le prélude à l’atmosphère méditerranéenne mise en valeur par la Terrasse Ouest, qui surplombe la mer. À travers la rocaille des plantes à bulbes, on rejoint les Terres Australes, au centre du jardin, plantées d’une vaste collection de plantes originaires d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Face au massif des Protéacées, le Jardin d’herbes rappelle la végétation des dunes, tout en soulignant la longue perspective qui traverse le jardin et qui aboutit à la Lande Fleurie, couverte de coussins d’armérie. C’est ici la fenêtre du jardin ouverte sur le continent, et surtout sur le sud et les lointains exotiques.


L’association Les amis du Jardin Georges Delaselle, fut créée en 1989 sur l’initiative d’une petite équipe de bénévoles.
L’association assume la gestion du jardin dans le cadre d’une convention avec le Conservatoire du Littoral, propriétaire du site depuis 1997. Elle est responsable d’une équipe de 4 permanents salariés, qui ont en charge l’entretien du jardin, l’évolution de la collection botanique et l’accueil du public, grâce au seul droit d’entrée du jardin.
L’association regroupe plus d’une centaine d’adhérents. Et accueille, sans modération, celles et ceux qui se reconnaissent dans son projet et qui ont envie de le soutenir.

LE JARDIN VOUS ACCUEILLE

• D'avril à novembre.

Tous les jours, de 11h à 18h


RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS : 02 98 61 75 65
MAIL : jardin.delaselle@orange.fr

Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Batz : un jardin extraordinaire...
Retour à l'accueil